banner-ombre-top
banner-ombre-left
La mine de las Cruces, dans la ceinture pyriteuse Ibérique (Espagne, 2011). © BRGM - Guillaume Bertrand

Le cuivre : revue de l’offre mondiale en 2019

19.09.2020
Cette analyse vise à améliorer la compréhension du marché du cuivre, de manière à mieux appréhender la chaîne d’approvisionnement de ce métal, depuis l’exploration minière à la fabrication de cathodes de cuivre, elles-mêmes utilisées pour la fabrication de produits semi-finis puis de produits manufacturés.

 

Cathodes de cuivre de la mine de Las Cruces (Espagne). © BRGM - Guillaume Bertrand

Le besoin

La plupart des analystes prévoient le maintien de la croissance de la demande en cuivre en raison de trois grandes tendances sociétales :

  • L'évolution démographique : hausse de la population mondiale couplée à une hausse des niveaux de vie, en particulier dans les pays émergents ;
  • Le développement toujours plus soutenu des technologies : internet mobile, objets connectés, automatisation, robotique etc. ;
  • La transition énergétique et écologique bas carbone : développement des énergies renouvelables, véhicules électriques, stockage de l’énergie etc..

Les questionnements sur l’approvisionnement primaire et secondaire en cuivre commencent ainsi à émerger et font l’objet d’études toujours plus nombreuses, parfois contradictoires ou difficiles à appréhender. L’objectif de cette étude était donc d’apporter des informations concrètes et précises sur l’offre primaire (mine) et secondaire (recyclage) en cuivre en 2019.

Les résultats

Après une hausse de 2,5 % en 2018, la production minière mondiale de cuivre a reculé de 0,5 % en 2019 et s’est établie à 20,5 Mt. Parmi les quelques projets qui ont vu le jour en 2019, seul celui de Cobre Panama (compagnie First Quantum), qui a mis sur le marché environ 150 kt de concentrés de cuivre en 2019, est significatif. Hormis l’expansion de la mine de Toquepala au Pérou (+ 100 kt de concentrés de cuivre par an), les autres projets affichent des capacités de production de concentrés de cuivre d’environ 50 kt. La plupart des grands projets ne commenceront pas à produire avant 2021 (au plus tôt) et produiront majoritairement des concentrés (Kamoa-Kakula, Spence, Mina Justa etc.). Selon l’ICSG (International Copper Study Group), la production minière de cuivre devrait ainsi progresser de 2 % en 2020 et plus de 2 % en 2021.

La production mondiale de cuivre raffiné a crû de 0,5 % en 2019, se fixant à 24,6 Mt, bien en deçà de la hausse enregistrée en 2018 (+ 2,5 %). Les fermetures temporaires pour mise aux normes environnementales ont été plus importantes que prévues au Chili et en Zambie, avec des baisses respectives sur un an de 250 kt et 100 kt. En revanche, la Chine affiche une hausse de 6 % de sa production de métal raffiné grâce à l’installation de nouvelles capacités, dont Nanguo (Guangxi), Baiyin II ou encore Qiqihaer (Zijin Mining). Hors Chine, la production mondiale de cuivre raffiné a ainsi diminué de 2,5 % en 2019. La production mondiale de cuivre raffiné devrait augmenter de 4 % en 2020 grâce à une disponibilité plus importante de concentrés sur le marché et l’augmentation des capacités de production en Chine. La production de cuivre raffiné secondaire (issue du recyclage) a, quant à elle, augmenté de 1,5 % en 2019 (prévision d’une augmentation de 2 % en 2020).

SI l’année 2019 a été marquée par un déficit en cuivre estimé entre 300 et 350 kt, les projections pour les années à venir sont assez incertaines, puisque les différents acteurs du marché de veille économique misent davantage sur une poursuite de cette tendance que sur son inversion.

L’utilisation

Cette étude, réalisée dans le cadre du programme de travail 2019 commun avec la Direction de l’Eau et de la Biodiversité du Ministère en charge de l’Environnement, relatif notamment aux ressources minérales, a été mise en ligne sur le site MineralInfo en février 2020. Elle s’adresse à toute personne désireuse d’obtenir des informations sur la production de cuivre primaire ou secondaire.

Mine de cuivre à ciel ouvert de Collahuasi (Chili, 2019). © Anglo American

LES PARTENAIRES

  • Bureau de la gestion et de la législation des ressources minérales non énergétiques de la Direction de l’Eau et de la biodiversité du ministère chargé de l’environnement

RAPPORT PUBLIC

Le cuivre : revue de l'offre mondiale en 2019 - Rapport final.

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34